Cuisiner sainement avec un déshydrateur


sante / mardi, octobre 15th, 2019

Vous avez certainement entendu parler du déshydrateur. C’est un appareil très utile, avec lequel on peut déshydrater les aliments sans les cuire. Pour mieux le découvrir, cet article vous donne toutes les informations.

Comment fonctionne un déshydrateur ?

Le déshydrateur alimentaire classique est équipé d’une résistance chauffante et d’un ventilateur. La résistance produit de la chaleur par effet joule. Le ventilateur souffle du vent pour disperser cette chaleur, et homogénéiser la température intérieure.

Les déshydrateurs alimentaires sont équipés d’un certain nombre de plateaux empilés les uns sur les autres. Ce sont sur ces derniers que sont disposées les nourritures à déshydrater : fruits, légumes, viande, etc. Le rôle du déshydrateur alimentaire est donc, de procéder au séchage par évaporation de toutes préparations alimentaires contenant de l’eau.

Pourquoi utiliser un déshydrateur ?

L’utilisation d’un déshydrateur présente des atouts à plusieurs niveaux : culinaires, sanitaires, économiques, et même écologiques.

La déshydratation concentre les aliments, ce qui rehausse leur goût. Elle s’effectue à température basse (moins de 47 °C). Cette température préserve la qualité des principaux éléments nutritifs des aliments. C’est notamment le cas des vitamines, enzymes et certains minéraux qui se dégradent à température élevée.

La déshydratation permet aussi d’éviter le développement des bactéries et moisissures. Ce qui arrête ou freine le processus de décomposition des aliments. Contrairement à la réfrigération qui doit être continue, l’on déshydrate les aliments une bonne fois pour toutes. Vous n’avez ainsi plus besoin d’énergie supplémentaire, pour maintenir vos aliments dans leur état déshydraté. Ainsi, vous pouvez constituer votre stock de fruits et légumes en période d’abondance et à bas prix. Une fois passés au déshydrateur, vous pourrez les conserver aussi longtemps que vous le souhaitez, et les utiliser quand vous en aurez envie.

Vos aliments déshydratés perdent en volume, et se transportent plus facilement. La composition de vos plats ne variera plus forcément en fonction des saisons, mais en fonction de vos envies. Vous pourrez, par exemple, vous offrir des cerises, des fraises, ou des pommes, en plein hiver.

Des alternatives au déshydrateur ?

Le soleil

On peut utiliser le soleil pour déshydrater les aliments, mais ce n’est pas une très bonne idée, pour plusieurs raisons. La chaleur produite par le soleil n’est pas constante tout au long de la journée. La durée d’ensoleillement n’est pas suffisante pour vite sécher.

De plus, il n’est pas possible de contrôler la température ni la durée d’ensoleillement. La déshydratation au soleil se fera à l’air libre. Ce qui suppose une exposition des aliments encore frais, aux micro-organismes de l’air. Ces derniers peuvent aisément dégrader une bonne partie des aliments, avant qu’ils ne soient complètement déshydratés. Enfin, les rayons solaires affectent aussi la qualité des aliments verts, en dégradant leurs chlorophylles.

Le four

En ce qui concerne le four, il est conçu pour la cuisson rapide à température élevée. Tout le contraire du déshydrateur. Ses plages de température ne descendent pas en dessous de 90°. À cette température, les principales vitamines et autres minéraux sont déjà dégradés. Les fours ne sont donc pas indiqués pour réaliser la déshydratation.

L’autre inconvénient du four est sa consommation importante en énergie. La déshydratation complète étant lente et nécessitant du temps, la facture d’électricité risque d’être salée, si elle doit se faire au four.

Comment bien déshydrater ses aliments ?

Il est important de bien prendre soin de vos aliments avant, pendant et après le processus de déshydratation.

Avant la déshydratation, prenez le soin de nettoyer correctement les aliments. Coupez-les en petits morceaux.
Pendant le processus, vérifiez souvent à quelle étape du processus de déshydratation se trouvent les aliments. Si votre déshydrateur a un programmeur et un minuteur, ce sera encore plus aisé.
Après la déshydratation, stockez les aliments séchés dans des bocaux fermés, à l’abri de l’humidité, des insectes et tous les éléments pouvant les dégrader.